L'ÉJACULATION PRÉCOCE

Pas une maladie mais un trouble !

L’éjaculation précoce, également appelée éjaculation prématurée, n’est pas une maladie, mais une difficulté fonctionnelle. C’est le trouble sexuel masculin le plus fréquent, avec la dysfonction
érectile. Ses causes sont variées : problèmes neurobiologiques ou génétiques, mais dans la majorité des cas, son origine se trouve au niveau psychologique et com-portemental.
C’est parce qu’il s’agit d’un trouble fonctionnel, qu’il est aisé de l’atténuer voir de ne plus en être victime. Et ce, grâce à quelques conseils, exercices spécifiques ou par l’intermédiaire d’une
sexothérapie.

L'excitation sexuelle pour vaincre l'éjaculation prématurée

C’est pour des raisons génétiques que l’éjaculation est rapide chez l’homme. Il est possible de la retarder en contrôlant l’excitation sexuelle. En effet, la véritable responsable de l’éjaculation
prématurée, c’est cette excitation, c’est elle qu’il faut tenter de contrôler pour retarder l’éjaculation.

Il ne faut pas confondre l’excitation sexuelle, qu’il est possible de retarder et l’éjaculation qui est un réflexe incontrôlable qui se déclenche lorsque l’excitation sexuelle est trop forte.

L'éjaculation prématurée, c'est quoi ?

L’éjaculation prématurée se définit selon trois critères:

  • un temps trop court de gestion de l’excitation après une stimulation sexuelle;
  • un manque de contrôle de cette excitation;
  • une souffrance vécue par ce trouble.

Il faut également bien dissocier les deux types d’éjaculation prématurée :

  • l’éjaculation prématurée dite primaire qui est quasi systématique et ce, depuis le début de la vie
    sexuelle
  • l’éjaculation prématurée dite secondaire qui survient après des relations sexuelles dites «
    normales » et qui peut être considérée comme un trouble passager provoqué par des
    bouleversements ou un stress ponctuel.

Ce qu’il ne faut pas confondre avec de l’éjaculation précoce :

Il faut souligner que l’éjaculation rapide lors des premiers rapports sexuels ou d’une nouvelle relation, est tout à fait normale et ne peut être définie comme étant de l’éjaculation prématurée. Elle ne devient problématique que si elle persiste et qu’elle constitue une gêne réelle pour l’homme ou le couple.

Comprendre le mecanisme de l'éjaculation pour mieux le controler

  1.  Si l’excitation est trop élevée, l’homme peut perdre le contrôle de son éjaculation. Il ne peut pas maîtriser son éjaculation car celle-ci se déclenchera par réflexe. Les réflexes sont hors du contrôle de la volonté.
  2.  Si un homme désire prolonger la durée de la pénétration, ou garder son érection pour toute la durée d’une situation sexuelle, il doit absolument porter son attention sur son excitation, non sur son éjaculation. Il doit conserver son excitation au-dessus d’un certain niveau pour rester en érection mais en dessous d’un certain niveau pour ne pas déclencher son éjaculation. Autrement dit, il doit rester excité mais éviter de devenir trop excité car c’est l’excitation qui, lorsqu’elle devient trop élevée, provoque l’éjaculation.