L'ANGOISSE DE LA PERFORMANCE

Qu'est ce que l'angoisse de la performance ?

L’angoisse de performance est une forme d’anxiété qui peut être présente dans divers domaines de la vie. Elle peut se rencontrer face au travail, au rôle parental, aux relations amoureuses, aux relations amicales et bien entendu à la sexualité. Symptomatique d’une société où la performance et la réussite individuelle sont survalorisées, l’angoisse de performance e st liée à la peur de l’échec et se caractérise principalement par une forte appréhension face aux évaluations, par exemple, ou à toute autre situation où l’on peut se sentir juge. La sexualité n’y échappe pas !

Les impacts possibles de l'angoisse de performance sur la sexualité de l'homme

Lorsque l’angoisse de performance est présente dans la sexualité, elle peut avoir des conséquences importantes chez la personne qui la subit. En plus des problèmes liés à la réponse sexuelle (troubles de l’érection, éja culation prématurée, etc.), des sentiments d’impuissance, de frustration, de colère et de tristesse peuvent envahir la personne anxieuse et contribuer à maintenir le problème en place. En plus des conséquences négatives directes sur la personne, cet état a nxieux affecte également le couple en l’entraînant dans une spirale relationnelle de tension et de malaise. Cela a pour effet d’amplifier le sentiment de détresse chez la personne anxieuse et de maintenir le problème en place.

Comment une angoisse peut-elle provoquer une éjaculation précoce ?

Le stress et l’anxiété accélèrent le réflexe d’éjaculation. L’image de soi intervient également. On se trouve dans une société où la sexualité a une véritable importance. Le genre humain a abandonné en quelque sorte l’instinct sexuel au profit de la recherche de plaisir. Cette recherche de plaisir sous tend la performance sexuelle. Du coup, l’homme qui ne se pense pas à la hauteur de ses espérances se sent dévalorisé, impuissant. Cela ne fait qu’accroître le stress. L’anxiété et l’estime de soi en sont impactées.

Un autre problème accentue cette angoisse : la société laisse figurer que le plaisir sexuel doit être donné par une pénétration longue. L’homme se rajoute donc une difficulté, un challenge, qui n’a pas lieu d’être ! L’objectif d’un rapport sexuel n’est pas de faire des « performances » et d’avoir la pénétration la plus longue possible, mais seulement de donner et de recevoir du plaisir sexuel. En gardant ça à l’esprit, vous vous rendrez compte qu’il y a beauc oup de sources de plaisir sexuel qui ne font pas appel à la pénétration.